Les Ex-voto

14 janvier 2017

Depuis 1661, jusqu’à nos jours, Marie à accueilli la prière des pèlerins et a intercédé auprès de son Fils pour que Jésus qui a guéri des personnes quand il vivait sur cette terre, en guérisse d’autres, maintenant qu’il est ressuscité et qu’il vit dans la gloire de son Père. Manifestons donc , comme nos ancêtres, notre foi, notre confiance en Jésus qui connaît nos souffrances et nos difficultés.

LES EX-VOTOS :

Le dictionnaire définit ce mot ainsi : « Inscription, objet, placés dans un sanctuaire en remerciement pour un vœu exaucé. »

Après la guérison d’Antoine de Nantes en 1661, appelé Jalleton, c’est une peinture sur toile qui a été donnée au sanctuaire pour remercier Dieu de sa guérison. Mais le fait de l’exposer publiquement dans le sanctuaire est aussi une manière de témoigner sa foi devant les hommes. Tous les Ex-Voto sont pour nous des encouragements à demander de l’aide au Seigneur et ici, par l’intercession de Marie.

Cet Ex-voto est exposé dans le haut des marches à gauche. Vous pouvez aller le voir de près.

Vous trouverez également de chaque côté de l’église, de nombreux Ex-voto, qui nous montrent la foi-confiance des personnes qui ont été guéries et qui nous invitent à faire la même démarche qu’eux. Il existe de nombreux ex-voto peints qui n’ont pas pu être mis en vitrine. Cela a un coût... mais nous désirons en mettre beaucoup plus (tous, si c’est possible), pour que ceux qui viennent ici, puissent rendre grâce à Dieu et lui faire encore davantage confiance.

De plus vous pourrez apercevoir, dans d’autres chapelles latérales des ex-voto sur plaque de marbre.

Il y a aussi beaucoup de gens, qui sans donner d’ex-voto, manifestent leur guérison, ou disent l’aide spirituelle qu’ils ont trouvée ici. Certaines personnes écrivent leurs intentions de prières ou leurs actions de grâce, sur le cahier déposé à cet effet, près de la vierge noire.

Faites confiance au Seigneur, qui écoute tous ses enfants et leur procure toujours de l’aide, d’une manière ou d’une autre...et que l’on ne découvre pas forcément immédiatement. Nous ne commandons pas Dieu...mais Dieu nous écoute, nous aime, et nous aide comme il le souhaite.

Vous pouvez faire appel au recteur le père Serge Cuenot ou au père Philippe Thierry, ou au père René Colin, si vous en éprouvez le besoin.